Les ajacciens passeraient en moyenne 26 heures par jour à chercher une place de parking.

Par Harry Volta

C’est la très serieuse University of Petreto Bicchisano qui a mené l’enquête. Pendant plus de 3 ans, les habitudes des automobilistes ajacciens ont été passées au peigne fin.
Heure de départ, heure d’arrivée, puissance et taille des voitures, moyenne d’âge, trajets habituels, pratique ou non de l’éjaculation faciale… les chercheurs ont croisé de nombreuses données afin de pouvoir conclure sur la durée moyenne de recherche de place.
La ville d’Ajaccio a bien évidemment réagi à cette enquête par la voix de son maire « Loin de nous l’idée de remettre en cause la prestigieuse Università di Pitretu, mais nous avons demandé une contre-expertise à la faculté des sciences de Casalabriva».
Pour le maire il faut donc relativiser ces problèmes de stationnement, qui d’ailleurs pourraient être réglés par «l’action résolue de la municipalité qui devrait créer environ 17 nouvelles places de stationnement dans les 4 prochaines années. De quoi voir grand».
Du coté des commerçants du centre-ville on est guère surpris par les résultats de cette étude. Alain N., sympathique vendeur de vêtement de la rue Fesch témoigne «Vous savez, les commerçants ajacciens nous avons une toc de technique de vente. Nous vendons tout deux fois plus cher que le prix normal avec, bien sûr, deux fois moins de sourire que la normale. Il est donc évident que la baisse du chiffre d’affaire provient du problème de stationnement. C’est toc de logique quand on y pense.»
Du côté de l’office de tourisme d’Ajaccio, on s’est refusé à tout commentaire. C’est tout juste si André-Pierre, un guide de la ville, nous confiera «vous savez, de toute façon Napoléon il voyageait à cheval, alors les places de parking ce n’est pas dans la tradition».
A n’en pas douter le centre-ville d’Ajaccio a encore de beau jour devant lui.
Note de la rédaction : nous profitons de l’occasion pour vous informer que les travaux du rond-point de Furiani sont toujours en cours et devraient s’achever en novembre 2038.
Le chef de chantier a tout de même tenu à nous préciser que «cette date prévisionnelle est hors taxes bien sûr».
Par Harry Volta

Derniers articles


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


17 + vingt =